Yoles, bateaux suiveurs, catamarans, scooters… Vu du ciel, le Tour des Yoles offre un spectacle incroyable. Mais qu’en est-il vu de la mer, voire même, vu de sous la mer ? Entre les couverts plastique, les canettes, et les mégots de cigarettes, la faune et la flore marine en prennent souvent un coup. Alors parmi les dizaines de catamarans présents sur le tour, l’un d’entre eux a choisi de se démarquer.

Sur le mât, trois enseignes : Lorraine, Didier et un dernier drapeau, avec sur fond blanc, un étrange logo vert assorti d’un nom : Green Attitude. A bord, Nathalie Louison, co-fondatrice de l’association avec Fushia Marie-Joseph.

L’idée de Green Attitude est née il y a trois ans, alors que Nathalie, qui trouve le Tour des Yoles trop cher, décide d’organiser son propre évènement en louant un bateau. Respectueuse de l’environnement, c’est tout naturellement qu’elle instaure un principe de tri sélectif à bord. « Une amie m’a vue trier mes déchets et a trouvé l’idée géniale. Elle m’a poussée à la partager, à demander des subventions, à faire en sorte que les autres bateaux adoptent un comportement plus responsable. » Et depuis désormais trois ans, l’aventure se poursuit, avec des partenaires comme l’O.D.E Martinique ou Surfrider.

Sur le bateau, la présence du plastique se fait discrète : couverts en bois, timbales en carton, déchets alimentaires laissés aux poissons, du gel douche au papier toilette en passant par le liquide vaisselle, tout est bio-dégradable. Evidemment, pas de canettes, et les fumeurs sont priés de laisser leurs mégots dans des cendriers de plage conçus par l’association Surfrider.

« Il est tout à fait possible d’utiliser des objets recyclables en Martinique », explique Nathalie Louison. « Bien sûr, il faut mettre le prix, mais la cause en vaut la peine. Il ne faut pas oublier que nous ne faisons que passer et nous devons laisser un environnement viable à nos enfants. »

Outre l’aspect environnemental, les fondatrices de l’association souhaitent également promouvoir l’industrie martiniquaise. Priorité est donc donnée aux produits locaux, comme la pâte à tartiner Tartin’Elot ou les jus Belya.

En résumé? Ne cataloguez pas Green Attitude comme une simple association de protection de l’environnement. Leur mission est bien plus vaste : encourager le respect sous toutes ses formes, de l’environnement – avec le tri sélectif ou le partage de son véhicule– au respect de ces concitoyens, pour aboutir à long terme au respect des générations futures.

 

 

 

 

 

 

 

 

One thought on “Une conduite éco-citoyenne avec Green Attitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *